... notre histoire


Comme toute entreprise, nous avons tous une histoire qui nous pousse, qui nous projette dans l'avenir. Cette histoire peut être des dates, des faits, des actes qui font l'amalgame de notre existence. C'est ainsi que L'Oeil a vu le jour sur les bords de l'Arve. Après un bref séjour au quai de l'Ecole-de-Médecine, d'un quai à l'autre, L'Oeil fixe ses amarres au quai du Cheval-Blanc en 1969. Depuis, l'ancre s'y est fortement enracinée. Après son lancement, le navire doit affronter la mer, ses courants, la tempête, le calme plat, tester ses structures, ses machines. L'Oeil fait l'acquisition d'une machine offset, d'une machine typo et de polices de caractères en plomb. A cette époque, l'histoire de l'Imprimerie amorce une évolution qui la confronte aux nouvelles technologies.

Dans la même veine, s'installe le système de dorure à chaud. Elaboré à partir du système typographique avec la création d'un cliché en magnésium et le contact d'un folio à la chaleur, ce système autorise l'ajout d'une finesse dans le détail. Celui-ci peut être complété par le gaufrage à sec. La technologie progresse, innove, invente. L'ordinateur est présent à côté des salles des machines. Au fur et à mesure, le rôle de ce dernier évolue pour se retrouver au centre de toutes les activités. C'est lui qui met en scène, mais c'est toujours l'imagination de l'homme qui crée.

A cette période, L'Oeil se charge de la formation de plusieurs apprentis, qui, en suivant leurs cours hebdomadaires à Lausanne, apprennent à maîtriser l'ordinateur et la photocomposition, afin de créer d'originales cartes de visite, de subtiles en-têtes de lettre, des prospectus, etc., pour le plus grand plaisir de notre clientèle.

Pour s'adapter au marché, L'Oeil installe dans ses locaux une nouvelle machine offset plus performante, une Heidelberg Kord 64, sur laquelle des travaux pour des entreprises de renom seront réalisés, telles que Jaeger-le-Coultre, Universal, Galley, Photo-Ciné-Expert, etc. La composition au plomb, quant à elle, reste fidèle à ses principes. Cependant, elle nécessite une attention particulière afin de respecter ses règles traditionnelles continuellement adaptées à l'évolution technologique. Elle permet de trouver un certain plaisir de L'Oeil (apprécier la beauté de la lettre), du toucher (palper son relief), du contact du caractère en plomb sur un papier à l'ancienne.

L'Oeil, malgré son âge "trentenaire", a su préserver une sorte d'artisanat (technologique) afin de rester au plus près des besoins de la clientèle.
Si l'âme du navire, au seuil de l'an 2000, reste la même, L'Oeil continuera de s'ouvrir aux nouvelles technologies, tout en gardant la lettre de Gutenberg.

© L'OEIL IMPRIMERIE
-- Quai du Cheval-Blanc 22 -- CH-1227 Acacias / Genève --
| devis | services | techniques | historique | home |